Le conseil régional proche des préocupations des Bourguignons

Par M.Neugnot • 19 sept 2008 • Categorie: Accès direct, Actions régionales, La Tribune

Selon l’Insee, édition 2007 de « L’économie française », le pouvoir d’achat a augmenté d’environ 3,4 % en moyenne par an de 1998 à 2002, avant de retomber à 1,9 % par an entre 2003 et 2006. Depuis ce ralentissement, la baisse du pouvoir d’achat est de plus en plus perceptible par les Français, et notamment les retraités, les ouvriers et les salariés.

Une série ininterrompue d’études d’opinion atteste de ce sentiment. Un récent sondage indique que « les salariés sont de plus en plus préoccupés par le pouvoir d’achat, et les chefs d’entreprise sont pessimistes sur la possibilité d’augmenter les salaires ».

Le pouvoir d’achat est désormais la priorité des Français. 51 % d’entre eux indiquent être préoccupés avant tout par leur niveau de salaire : jamais cette préoccupation n’avait été aussi élevée depuis 1996.

Cette crainte se traduit également par la forte progression du pessimisme concernant leurs perspectives d’évolution de niveau de vie : 44 % des salariés estiment que le niveau de leurs revenus et le pouvoir d’achat de leur foyer va diminuer dans les mois qui viennent, soit 23 points de plus qu’en juillet dernier.

Un salarié sur cinq (21 %) considère même que son pouvoir d’achat va « nettement » baisser. La série de hausses de taxes décidées ou annoncées (franchises médicales, gaz, électricité, carburants, redevance télévisuelle…) n’est certainement pas étrangère à cette perception.

C’est dans ce contexte national que la majorité régionale a élaboré le budget 2008. Il était indispensable de rester indifférent à cette situation.

Côté recettes, cela se traduit par une moderation de la fiscalité régionale directe dont l’évolution des taux est inférieure à l’inflation prévue pour 2008, le maintien du tarif des cartes grises avec une exonération pour les véhicules propres et une absence de fiscalité sur les permis de conduire.

En tant qu’employeur des personnels techniques des lycées nouvellement transférés (plus de 1500 postes), le conseil régional a décidé de revaloriser progressivement le régime indemnitaire de ces nouveaux agents sur celui des agents de la Région.

C’est autant de pouvoir d’achat supplémentaire distribué et une reconnaissance de leur place pleine et entière dans la communauté éducative.

Dans le cadre de notre compétence TER nous nous attachons à rendre plus accéssibles, plus performants et moins onéreux les transports en communs.

Après Bourgogne Campus pour les étudiants, Bourgogne Actifs pour les salariés, Bourgogne Emploi pour les chômeurs - le conseil régional vient de décider la tarification combinée MOBIPRO et le Pass Bourgogne-Ile-de-France. Cette dernière mesure était une demande icaunaise ancienne.

C’est un gain de pouvoir d’achat pour tous ceux qui se rendent quotidiennement à leur travail en Ile de France.

La gratuité des manuels scolaires et des boîtes à outils pour les 65 000 lycéens bourguignons, la prise en charge partielle des caisses à outils, des coûts d’hébergement, de restauration et de transport des apprentis sont des contributions significatives aux revenus nets des familles bourguignonnes.

Au-delà de nos compétences obligatoires, le conseil régional souhaite améliorer le quotidien des Bourguignons, notamment dans le domaine du logement.

Prise en charge de la caution logement des jeunes de moins de 30 ans et la contribution significative du conseil régional aux projets d’amélioration et de développement du logement social dans les villes et les villages marque la volonté politique forte de redistribution en faveur de ceux qui souffrent le plus des choix nationaux.

Les élus du groupe socialiste
et radical de gauche

“Tribunes” Bourgogne Notre Région - février/avril 2008 - N°9

Tags:, , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Electoblog basé sur Wordpress © 2017 Inovagora