Maintenir le cap malgré les incertitudes

Par M.Neugnot • 19 jan 2010 • Categorie: Actions régionales, La Tribune

Au cours du débat d’orientations budgétaires de novembre, l’opposition n’a pas supporté l’exposé  du président portant sur le mauvais sort jeté sur les Régions par le gouvernement. Ils ont déserté la salle de séance, leur leader en tête ! C’est vrai que pour eux la vérité est dure à entendre et l’argumentation en faveur des réformes  en cours très difficile à tenir.

La suppression de la taxe professionnelle au profit des grandes entreprises et celle des taxes foncières en 2011, seront toutes deux remplacées par des dotations d’Etat. En conséquence, à partir de 2011, la Région perdra  l’intégralité  de son levier fiscal direct au profit de dotations fixées unilatéralement par l’Etat. Cela fait faire un bond en arrière aux Régions, à  l’époque où le préfet décidait quasiment de tout dans le cadre d’un budget affecté.

De plus, la fin de la clause générale de compétences, si elle était votée, marquerait pour les Bourguignons l’abandon de nombreux services de proximité que les Régions cofinancent (culture, sport, vie associative…) et le renoncement à  des actions stratégiques pour nos territoires (université, recherche, enseignement supérieur, TGV, développement durable…).

C’est avec cette nouvelle donne et dans ce climat de très grande incertitude pour l’avenir de notre collectivité, amputée par des ressources et garrotée dans ses moyens, que la majorité régionale a choisi de maintenir le cap.

D’un montant de plus de 784 millions et en progression de 2,6 %, ce budget voté par les élus socialistes, radicaux de gauche et communistes progresse. Il fait la part belle aux investissements pour l’avenir, au soutien de l’emploi et au pouvoir d’achat des ménages. Nos compétences obligatoires représentent 60 % des dépenses totales de la Région. La première d’entre elle est aujourd’hui le TER avec près de 190 millions d’euros. L’amélioration de l’offre et le confort des usagers sont au cœur de nos préoccupations. Nous poursuivons ainsi notre politique d’achat de nouveaux matériels ferroviaires, de rénovation des trains et de modernisation des gares TER. Le cadencement et la nouvelle tarification plus simple et plus avantageuse tourneront à plein régime en 2010. La mise en place d’un titre unique de transport en partenariat avec les treize Autorités organisatrices de transports en Bourgogne est à l’étude. Nous voulons être exemplaires dans l’exercice de cette compétence et innovants dans le domaine des déplacements en mode doux.

Avec la formation professionnelle et l’apprentissage (150 millions d’euros dont plus de 27 au titre des formations sanitaires et sociales), nous voulons assurer à chaque citoyen privé d’emploi un parcours de formation adapté  et personnalisé lui permettant d’accéder à une formation professionnelle reconnue dans le cadre d’un véritable service public régional.

Troisième conséquence, les lycées représentent, en 2010, 132 millions d’euros dont 54 pour la rémunération des 1 718 personnels agents techniques. Maintien des dotations de fonctionnement des établissements, gratuité des manuels scolaires, budgets participatifs des lycéens, aide à la restauration scolaire pour les lycéens boursiers, poursuite des investissements, telles sont nos priorités cette année.

Dans un contexte de crise, la Région prolonge son plan de soutien à l’économie, à l’emploi et aux salariés avec un budget de 27 millions d’euros : développement, création et reprise d’entreprises, aides à l’exportation et à l’innovation, soutien économique aux filières et aux territoires, économie sociale et solidaire, fonds de mobilité des demandeurs d’emploi, mesures d’appui régional à l’effort de formation des entreprises.

Structurée principalement autour du plan énergie-climat régional adopté en février 2007, avec un soutien particulier au développement des énergies renouvelables et aux économies d’énergie dans le bâtiment, notre ambition est de poursuivre dans la voie du développement durable, avec 21 millions d’euros de crédits en 2010.

Enfin, la Région renforce en 2010 ses actions pour soutenir le pouvoir d’achat avec des dispositifs complémentaires qui bénéficient directement aux Bourguignons tels que la prise en charge du transport, de l’hébergement et de la restauration des apprentis, les bourses des étudiants du secteur sanitaire et social, les Contrats Réciprosanté.

En assumant pleinement nos compétences obligatoires, en maintenant nos compétences choisies au niveau le plus élevé possible, nous avons voté un budget 2010, utile à  la Bourgogne, solidaire avec les Bourguignons et ambitieux pour l’avenir de tous nos territoires ?

Michel Neugnot
Président du groupe socialiste et radical de gauche

Bourgogne notre région n°17 - janvier/mars 2010 - Pdf-2,82Mo

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Electoblog basé sur Wordpress © 2017 Inovagora